covid-19

Mars: le printemps is bientôt here baby!

Voilà, voilà, le printemps arrive doucement… Et comme « printemps » rime toujours avec amours, beaux jours et tout l’bordel, y a de quoi se réjouir. Voici donc ce que les étoiles te réservent en cette période qui sent bon les fleurs toussa toussa!

Février: Home office, le retour!

Bah ouais, on est déjà au deuxième mois de l’année 2021 et surprise: on s’fait tout aussi chier qu’avant. Pour celles et ceux qui pensaient que l’année nouvelle voulait dire changements cool, vous l’avez bien profond, non? Enfin bon, voici ce que les astres te réservent pour ce mois de février!

Pourquoi le gel hydro-alcoolique des magasins pue la pisse?

Soyons clairs, de base le gel désinfectant pour les mains, ça sent plutôt bon. Mais depuis qu’on est obligés de s’en badigeonner les minimes à l’entrée de chaque boutique, resto ou encore bar, il semblerait que sa consistance et son odeur aient radicalement changés. Petit tour d’horizon.

2000’s break up songs & confinement

C’est prouvé, en cette période de quarantaine, les divorces et autres séparations explosent. Les couples ne supportent pas d’être h24 ensemble. Madame doit penser à tout et monsieur est stressé parce que madame lui demande trop souvent de bouger son gros cul. Du coup bah… ça finit par casser. Le problème, c’est qu’au moment où tout le monde est prié de rester à la casa, c’est chaud de dégager son ex de l’appart. Oui m’enfin, pas si chaud que ça finalement. Car oui, les chanteurs et chanteuses des années 2000, eux, arrivaient parfaitement à gérer ça. A croire qu’à cette époque-là, certains étaient déjà en avance sur leur temps. Virer un ou une ex tout en restant pépère chez soi, c’est possible. En voici la preuve, du meilleur au moins brillant.

Coronavril: on est tous dans la merde!

Et ouais, le coronavirus est là et c’est le gros bordel PARTOUT. Voici donc ce que les astres te réservent en cette période digne d’un épisode de Black Mirror…

La quarantaine, ou le retour des coiffeurs autodidactes

Voilà bientôt deux semaines que quasi tout a fermé en ville. Bars, restos, épiceries et surtout coiffeurs ne seront plus là pour satisfaire nos pulsions secondes. Du coup, la populace coincée à la casa se doit aujourd’hui de combler certains besoins… SEULE! Et voilà comment quelques timbrées vont ainsi prendre la fâcheuse décision de se couper elles-mêmes les veuch…