Job

Non, exiger mille compétences pour un taff de merde, c’est pas raisonnable

En ce qui me concerne, cela fait bientôt deux ans que je suis sortie de l’université. Avec un master, une spécialisation, un parcours entièrement bilingue (français-anglais), une poignée d’expérience et un putain de mémoire qui m’a valu d’être au bord du suicide durant quelques mois au moins, j’ai eu la prétention de croire qu’il y avait pire que mon profil au sortir des études. C’était compter sans ces putain de recruteurs qui, à mon avis, devraient sérieusement songer à y aller mollo sur le LSD.

Oui, les open space c’est de la merde

Les tapotements convulsifs de faux ongles sur un clavier d’ordinateur, le son d’une cuillère à café qui se heurte contre les parois d’une tasse sur la quelle est écrit «I Love New York» ou «Juste un sucre», les blagues sexistes de tes deux porcs de collègues… bienvenue dans le monde merveilleux du taff trendy ou les gens sont conviés à travailler dans un espace commun.