réseaux sociaux

Je ne te suis pas mais je mate tes stories, parce que nique la logique

Qu’on s’le dise, notre vie sur Facebook, Instagram et j’en passe se résume en trois niveaux bien précis: regarder ce que nos amis postent, poster soi-même des trucs et checker qui nous checke. Tu suis? En effet, il existe cette merveilleuse option dans les stories qui nous permet de voir qui les regarde. Du moment que ton profil est publique, n’importe qui peut observer ce que tu fais. Et figures-toi que je suis de ces gens qui scrutent minutieusement qui toise mes stories. Alors qu’on soit clair, mes abonnés qui matent ce que je fais, c’est une chose. Les personnes qui ne me suivent pas et qui font pareil, c’en est une autre…

Venir de Saint-Sulpice et jouer les gangst: cherchez l’erreur

Jean-Louis est mignon, studieux, bien habillé et surtout plein de fric. Enfin c’est papa qui est plein de fric plutôt. Du coup, pour combler ce côté bourgeois qui le complexe tant, Jean-Louis tente de parler comme un thug, histoire d’être un peu plus hype.