shopping

Confinement: voilà comment le marketing a niqué ma vie

En ces temps sombres où nombreux sont les gros enculés qui nous somment de rester à la maison sous peine de dénonciation aux flics #HeureusementQuonEstPlusEn1940, j’ai obéi. Par conscience collective, peur, maturité, j’en sais trop rien, mais j’ai fait ce qu’on me demandait. Ouais sauf que rester chez soi, fixée devant son écran, ça peut coûter cher. Très cher…